Ce site utilise des cookies. En le consultant, vous acceptez leur utilisation. Politique d'utilisation et de blocage
Les certifications de la Leading and Coaching Academy

Construire le leadership par la sagesse (Pierre Gurdjian)

Résumé de la conférence donnée par Pierre Gurdjian le 15 mai 2013, dans le cadre de la série de conférences organisées par La Leading & Coaching Academy sur le thème "Etre Leader aujourd'hui". Ce résumé a été revu par Pierre Gurdjian avant sa publication.


Pierre Gurdjian   
Résumé rédigé par Antoine Beuve-Méry
Coach Professionnel
Membre certifié ACC de l'International Coach Federation
Coach Praticien certifié par la Leading & Coaching Academy
Tél : +32 475 97 94 81
http://www.acaciacoaching.be
Ouvrir le résumé au format pdf


Pierre Gurdjian est Senior Partner chez McKinsey. Il a dirigé le bureau belge de la Firme pendant plusieurs années.

Depuis 25 ans, il conseille des dirigeants d'entreprise confrontés à des enjeux majeurs.

Il anime également la practice Capital Humain de McKinsey en Europe. Il est ingénieur commercial (Solvay Business School) et détient un MBA (Harvard Business School).


3 idées sont proposées par Pierre Gurdjian à titre d'introduction :

  • Le leadership ne se définit pas, il se construit,
  • La maîtrise de soi est une des voies de cette construction,
  • La maîtrise de soi est également une voie menant à une certaine forme de sagesse.

Il développe ensuite son analyse du leadership au départ de 3 points de vue.

  • Celui de l'observateur extérieur,
  • Le point de vue managérial,
  • Le point de vue humaniste.

Le point de vue de l'observateur extérieur

Du point de vue de l'observateur extérieur, le leadership est la capacité à faire face à un monde de plus en plus complexe, incertain, volatile et ambigu. C'est aussi la capacité à alterner les points de vue, à passer d'une analyse détaillée, au microscope, à une analyse globale de la situation et son contexte, comme si on l'observait du haut d'un hélicoptère en vol stationnaire.

Le Leader est un triathlète qui doit être capable de performances dans trois mondes différents et interconnectés. Le monde des affaires (business), celui de la sphère publique, avec ses aspects politiques et réglementaires, et enfin celui du monde associatif dont l'objet premier n'est pas de générer le profit. Il doit dans ce cadre faire preuve de résilience, sans laquelle, il ne peut être toujours sur la balle, ni faire face aux 2 ou 3 menaces majeures qui pèsent en permanence sur l'entreprise dont il a la responsabilité.

En conclusion de ce premier point de vue Pierre Gurdjian souligne que le leadership est par nature contextuel, dans la mesure où il dépend des circonstances dans lesquelles il est amené à s'exprimer !


Le point de vue managérial

De ce point de vue, il est frappant de constater que dans toute organisation il existe un déficit de ressources et de capacités de leadership par rapport aux besoins de celle-ci. Cette situation provient de différents facteurs :

  • Le premier est la déconnection entre l'horizon de temps dans le cadre duquel les organisations s'attachent à développer le leadership de leurs membres, et l'horizon de temps des besoins en Leadership de l'organisation. Le premier, celui de la formation et du développement est de l'ordre de 10 à 15 ans, alors que le second est de l'ordre de 6 à 12 mois.
  • Le second facteur est le mode de transmission et d'apprentissage proposé pour le développement du leadership. Le mode classique, celui de l'enseignement, par la transmission d'informations théoriques, enrichi par la pratique d'exercices n'est pas suffisamment efficace.
  • Enfin le troisième et dernier facteur est la prévalence du savoir faire sur le savoir être. La capacité à faire est trop souvent considérée comme bien plus importante que la capacité à être. Or c'est bien cette deuxième capacité qui est déterminante dans le leadership1.

Le point de vue humaniste

Le point de vue humaniste sur le leadership est développé sur base du symbole d'un escalier en colimaçon sans rampe extérieure, dont la montée donne accès à 3 niveaux d'approche et de compréhension du leadership qui sont de plus en plus puissants.

L'analyse est présentée selon la méthode du questionnement, en proposant pour chacun des 3 niveaux une question et une proposition de réponse. Cette approche, inspirée de la maïeutique socratique, a été retenue parce que la qualité de la réponse dépend de la qualité de la question qui la précède. Il en va de même en matière de leadership, où la qualité de l'action entreprise dépend de la qualité de la question qui mène à celle-ci.


NIVEAU 1 : LA QUALITE DU LEADERSHIP

Le premier niveau, celui de la base de l'escalier, est celui de la qualité du leadership. La question correspondante est celle de savoir quel leadership développer et selon quels critères de qualité, avec l'idée qu'il est important de mettre des mots sur les comportements et les états d'esprit qui, dans un contexte, donné sont révélateurs d'un leadership de qualité.

Deux exemples :

Le premier est celui de l'organisation matricielle où la logique transversale est dominante. Dans ce mode d'organisation il est demandé au leader d'assumer la responsabilité des résultats sans pour autant qu'il dispose de l'autorité ou du contrôle sur l'organisation qui produit ces résultats. Une telle situation va non seulement à l'encontre des principes traditionnels, selon lesquels on ne peut être responsable que de ce qu'on contrôle, mais elle induit aussi une série de comportements qui peuvent apparaître comme inadéquats. Ainsi, chacun aura tendance à intervenir en dehors de son propre domaine de compétence et de responsabilité. Cela n'est pas illogique. Si je suis responsable du résultat final, il n'est pas anormal que je m'enquière de la qualité de ce qui se passe autour de moi et qui a un impact sur le résultat de ce que je fais, comme sur le résultat final. Une telle organisation requiert une grande maturité de la part de ses membres ainsi qu'une grande confiance dans l'organisation elle-même.

Le second exemple est celui de ce CEO qui exigeait de son Comité de Direction que celui-ci soit, lors de décisions stratégiques, confronté à des choix et des décisions difficiles. Ceci est fondé sur l'idée que si la décision est facile et évidente, il ne s'agit pas d'une décision courageuse et riche de suffisamment de progrès, dans la mesure où différentes réelles alternatives prometteuses de développement n'ont pas été mises en compétition.

Il serait vain de s'arrêter à ce premier niveau, qui est une étape importante mais pas suffisante. Cela reviendrait en effet à se satisfaire d'avoir nommé les qualités importantes du leader, sans pour autant passer à l'action.


NIVEAU 2 : LA CAPACITE A ENTRAINER

Le deuxième niveau correspond à la question «Comment susciter le courage nécessaire pour être un leader ?". Pierre Gurdjian propose une réponse ancrée sur l'analogie avec la médecine chinoise, et présente cinq points d'acuponcture qui s'ils sont stimulés, contribuent au développement de ce courage2.

  1. 1- Capacité à aligner le sens professionnel et le sens personnel
    C'est la capacité à réconcilier le parcours professionnel et le parcours de vie personnel. Cette idée va à l'encontre du point de vue traditionnel selon lequel il peut y avoir deux vies ou deux mondes distincts, professionnel et privé. En fait cela revient à constater que pour un leader, il n'y a pas de frontière entre les deux, et que c'est sa capacité à apporter du sens qui permet au leader de trouver l'équilibre dont il a besoin.

  2. 2- Capacité à cadrer ou recadrer le monde, à prendre de la distance de façon positive
    Une même situation peut-être vue de façon positive ou négative. Il s'agit de la capacité à voir le verre à moitié plein, plutôt qu'à moitié vide ; à identifier les opportunités qui se cachent derrière l'adversité ou de rebondir face à l'échec. Pierre Gurdjian souligne l'opposition qui existe entre d'une part l'approche traditionnelle de management dans le cadre de laquelle on attend du manager qu'il identifie les problèmes et qu'il les résolve, et d'autre part celle qui consiste à utiliser le problème comme une source de solution et de progrès.

  3. 3- Capacité à se connecter aux autres
    La capacité à s'appuyer sur des mentors, ou encore à faire levier sur les contacts qui nous entourent, avec les observations suivantes :
    • a. Chacun de nous peut faire l'exercice qui consiste à faire une carte, se représentant avec ses mentors, en faisant apparaître la distance réelle et dans le temps, qui existe entre eux et nous.
    • b. En général ces cartographies sont pauvres.
    • c. Le mentor comme le mentoré bénéficient de ces relations. Il est donc intéressant de les susciter !

  4. 4- Capacité à gérer l'énergie
    Il s'agit de la capacité à trouver sa propre source d'énergie, et à la gérer de façon à en avoir suffisamment à disposition en toutes circonstances.

  5. 5- Capacité à monter sur le devant de la scène, et à dire "Je suis le champion de telle ou telle cause"3.

Ces 5 aiguilles d'acuponcture et leurs points correspondants ouvrent la voie vers la maîtrise de soi. Celle-ci n'est pas un état défini une fois pour toute. Elle se développe par la pratique, qui pour l'un ou plusieurs de ces points est en soi déjà fort riche, mais dont résulte lorsque les 5 sont réunis, une sorte de magie.

Cependant, si la pratique de la maîtrise de soi est une gymnastique du caractère qui permet de le renforcer, elle ne suffit pas à l'asseoir de façon pérenne. Afin de développer l'ancrage du caractère permettant de rencontrer les questions les plus profondes ou les plus difficiles, il faut le support d'écoles de formation du caractère.


NIVEAU 3 : L'ANCRAGE DE CE COURAGE ET DE CETTE VOLONTE D'AGIR AVEC SENS

Les écoles de formation du caractère permettent d'ancrer le courage et la volonté d'agir avec sens !

Dans ce cadre Pierre Gurdjian propose les idées et sources suivantes.

La philosophie d'abord, en reconnaissant que ce n'est pas ici le lieu de disserter sur ce qu'est ou n'est pas la philosophie, mais en indiquant qu'elle est aussi une école de vie.

Il propose 2 illustrations de façon synthétique

  1. 1- Le stoïcisme qu'il présente comme une école du caractère dans la mesure où il propose d'accepter, voire d'aimer ce sur quoi nous n'avons pas de prise, et ne pouvons contrôler, d'agir sur ce quoi nous pouvons avoir une influence, et de développer le discernement nécessaire pour distinguer l'un de l'autre. Il cite Marc Aurèle4 comme exemple de grand leader stoïcien.
  2. 2- L'épicurisme est une autre école du caractère. Qui propose l'idée que la mort n'est pas à craindre... Dans la mesure où tant qu'elle n'est pas présente elle ne constitue pas une menace dans la vie terrestre, et qu'une fois présente, la mort n'a plus d'importance.

Il évoque ensuite :

  • Pierre Hadot, professeur au collège de France, qui écrit en analysant la poésie de Goethe et sa "vue d'en haut" qui, "en nous arrachant mentalement à la pesanteur terrestre, a le pouvoir de nous apporter la sérénité intérieure, et de nous arracher aux labyrinthes où nous sommes enfermés..." et nous invite à retenir que "Goethe établit une liaison entre l'élévation de l'esprit au-dessus de la terre et la sérénité intérieure,... que pour lui l'élévation produit un effet moral, mieux encore, une sorte de transformation spirituelle".
  • Ignace de Loyola et la compagnie de Jésus dont la caractéristique est la discipline basée sur l'examen de conscience, et qui ont réussi au cours des siècles à s'adjoindre et à développer des hommes de grand caractère.
  • Husserl, l'épochè et la capacité à suspendre son jugement face à une question posée...

En conclusion Pierre Gurdjian souligne qu'il existe dans notre héritage occidental une quantité extraordinaire d'exercices et d'outils pour former le caractère, et qu'il n'est pas juste de penser que seule la philosophie orientale est digne d'intérêt en la matière.



Résumé rédigé par Antoine Beuve-Méry
Coach Professionnel
Membre certifié ACC de l'International Coach Federation
Coach Praticien certifié par la Leading & Coaching Academy
Tél : +32 475 97 94 81
http://www.acaciacoaching.be


Références :

1- Il suffit pour s'en convaincre de remarquer que lorsque l'on parle d'un grand Leader, on dit beaucoup plus de lui qu'il est un Leader d'exception et non qu'il agit comme un Leader de façon exceptionnelle (note rajoutée par A. Beuve-Méry lors de la rédaction du résumé de la conférence).

2- Cette approche est inspirée de recherches menées par McKinsey, à l'origine sur le leadership de femmes remarquables, et ensuite généralisées à l'ensemble des leaders d'exception.

3- C'est la capacité à prendre des risques, à accepter que quoi qu'il arrive ils existent et ne sont pas des obstacles (note rajoutée par A. Beuve-Méry lors de la rédaction du résumé de la conférence).

4- Marc Aurèle était un stoïcien, ses maîtres à penser furent principalement des représentants du Portique : Épictète, Apollonius de Chalcédoine, Sextus de Chéronée. De cet héritage, il fit une philosophie pratique de la vie qu'il exposa dans son unique ouvrage "Pensées pour moi-même". À travers les douze livres qui composent les pensées, on retrouve plusieurs thèmes, souvent sous forme de maximes récurrentes :

  • Toutes les choses participent d'un Tout (qu'il nomme parfois L'Un, Dieu, Nature, Substance, Loi, Raison). Nous, les hommes, sommes des parties de ce Tout.
  • Nous devons vivre selon la Nature, c'est-à-dire en suivant la Loi de la Nature et celle-ci procède de la Providence, donc tout ce qui arrive est nécessaire et utile au monde universel, dont tu fais partie (Livre II).
  • Cela veut dire aussi vivre en conformité avec la Nature de l'homme qui est raisonnable et sociable. Il faut tendre vers ce qui est utile et bien approprié à la communauté (Livre VII).


La mort fait partie de la Nature, car tout change, tout se transforme, tout, depuis l'éternité, semblablement se produit et se reproduira sous d'autres formes semblables à l'infini (Livre IX).

Ce qui importe c'est le présent, ce n'est ni le futur, ni le passé qui te sont à charge, mais toujours le présent.


Source : Wikipédia
Notes rajoutées par A. Beuve-Méry lors de la rédaction du résumé de la conférence


Construire le leadership par la sagesse - Pierre Gurdjian from De Jonghe Pierre-Jean


Pour être tenu informé de nos prochaines conférences, inscrivez-vous à la newsletter (voir formulaire dans la colonne de droite).

Agenda Contact

Soirée d'information sur les formations au coaching

Mercredi 6 septembre 2017 à 19h

Infos et Inscription

Formation Coaching Niveau 1 :

⇒ 22 septembre 2017
    (groupe weekend)

⇒ 25 septembre 2017
    (groupe semaine)

⇒ 26 janvier 2018
    (groupe weekend)

⇒ 5 février 2018
    (groupe semaine)

Infos et Inscription

Master Certified Coaches

Nos coachs formateurs sont MCC (Master Certified Coach) ou PCC (Professional Certified Coach) et nos formations en coaching sont certifiées ACTP par l'International Coach Federation.

Plus de détails sur les certifications de LC-Academy

Une question, un devis, une remarque ? Contactez-nous, nous vous renseignerons avec plaisir.

+ 32 (0)2 652 08 58
pierre-jean@lc-academy.eu

Suivez l'actualité de l'Academie :

Leading & Coaching Academy sur LinkedIn Leading & Coaching Academy sur Facebook
Intranet des formations

Muni de votre login et de votre password, connectez-vous à l'intranet de votre formation.

Newsletter

Des infos utiles, des événements à ne pas manquer,... Découvrez nos précédentes newsletters

Agenda

Le calendrier complet des formations et des séminaires de LC-Academy. Voir l'agenda.

Qu'en pensent-ils ?

Les participants aux formations témoignent de leur expérience.
Accédez aux témoignages