Abordons la vie de façon Holistique et Alignée
FORMATION AU COACHING : Rentrées 23 septembre 2022 (groupe weekend) et 28 septembre 2022 (groupe semaine) (Infos et Inscription)

Abordons la vie de façon Holistique et Alignée

Notre attitude et notre comportement vis-à-vis de la vie varient pour chacun de nous en fonction de notre histoire, de notre parcours, de notre éducation, des rencontres qui ont émaillé notre vie,...



Après avoir décrit 5 types d'attitudes et de comportements que nous côtoyons régulièrement dans nos sociétés, nous vous proposerons d'envisager une approche qui se veut plus holistique, c'est-à-dire plus englobante.



En préambule, rappelons que l'Être humain se caractérise par sa complexité, ses nuances. La description de ces 5 types d'attitudes et de comportements n'a pas pour objectif de mettre les personnes dans des cases. Chacun peut, plus ou moins souvent et en fonction des circonstances, adopter l'un ou l'autre des comportements dont nous allons vous parler. La question est donc plus de prendre conscience, sur une échelle de 1 à 10, de notre niveau de fonctionnement dans tel ou tel type de comportements.



Commençons par le comportement que nous aimons le moins, mais qui est malheureusement bien présent dans nos sociétés. Il s'agit du comportement Pessimiste Victime. Dans ce type de comportement, la personne a tendance à ne voir que le côté noir des choses, ou, à tout le moins, à estimer que le négatif est beaucoup plus important que le positif. Ce comportement se caractérise par le fait de vivre avec l'impression d'avoir une épée de Damoclès au-dessus de la tête, de tomber de Charybde en Scylla (aller de mal en pis), de passer d'un problème à l'autre et que même si quelque chose va bien cela doit cacher quelque chose d'autre de négatif ou un gros problème qui s'annonce. La personne finit par se méfier de tout, par ne plus prendre aucun risque, par ne plus s'engager. Dans ce type de comportement, la personne ne se sent pas responsable, mais victime, incomprise. Elle pourrait porter le totem de Calimero.
Exemple de circonstance : « On est parti pour des années avec ce virus et on n'en sortira jamais... ».



La personne qui a un comportement Pessimiste Persécuteur croit en elle, car elle a une bonne opinion de sa compétence et de son énergie. Mais elle ne croit pas en l'autre. Conscient qu'elle ne peut pas y arriver toute seule, elle blâme les autres pour tout ce qui se passe sur terre et ne croit pas que le monde puisse changer, car on ne change pas les gens ! Sa pensée pourrait être « Ah, si tout le monde avait mes compétences et mettait autant d'énergie positive que moi, les choses iraient mieux ».
Exemple : «Ce virus était prévu depuis longtemps, il est le fruit d'une alliance entre Big pharma et le monde politique et ce sont tous des pourris,...» ou «De toute façon il y a beaucoup trop d'inciviques en Belgique pour qu'on respecte les règles et qu'on éradique ce virus !».



Nous sommes entourés par ce comportement. A certains endroits plus qu'à d'autres d'ailleurs et avec certains types de personnalité plus qu'avec d'autres. Vous connaissez l'adage « Qui se ressemble s'assemble ». Mais vous pouvez faire le choix de partager, ou non, votre temps avec des personnes qui adoptent ce type de comportement. Vous pouvez aussi décider de dire stop et de switcher lorsque vous vous rendez compte que vous basculez vous-même dans ce type de comportement. Posez-vous la question : «qu'est-ce que cela m'apporte de fonctionner comme cela ?». Nous pouvons décider de changer de comportement. Cela fait partie de notre choix que de vivre ou de travailler dans des environnements où fréquemment des comportements toxiques pompent notre énergie.



A l'autre extrémité du curseur, on trouve le comportement Optimiste Utopique. Ce type de comportement, apparemment très sympathique, voit majoritairement, si pas exclusivement, le bon côté des choses. Tout va bien, il n'y a pas de problème et s'il y en a, on va rapidement les résoudre. «Tout le monde, il est beau et tout le monde, il est gentil». Malheureusement pour ces personnes, ce n'est pas vrai et un jour elles déchanteront ... et la chute peut être lourde. On ne peut nier ni la réalité ni l'existence de la négativité sous peine de faire face au revers de la médaille.
Exemple : « Cette pandémie va s'arranger, il y a eu la peste, le choléra et cela n'est plus un problème,... ».



Découvrons aussi les Optimistes Altruistes qui croient qu'ils vont changer le monde. Par leur bonté, par leur générosité et en s'alignant à leur croyance, les choses vont évidemment s'arranger. Il leur suffit de montrer l'exemple et leur positivité sera contagieuse. Du coup, la négativité disparaîtra ou, à tout le moins, diminuera fortement.
Exemple : « Si on est plus nombreux à s'occuper des autres et à donner de notre temps, là où c'est nécessaire, les choses vont s'arranger. ».



Entre ces types de comportements, il y a également le Réaliste qui a compris que les excès sont une exagération et que l'exagération des émotions peut mener l'Être humain à sa perte. Il a souvent un peu étudié l'histoire du monde, peut-être même un peu de philosophie et il sait que, depuis qu'il y a des êtres humains sur terre, il y a des conflits, des jeux de pouvoirs et d'influence avec des réalités plus ou moins «bonnes» et plus ou moins « mauvaises ». Il cherche à rester en dehors de la mêlée en étant le plus factuel et le plus réaliste possible afin d'être positif, constructif, modéré,...



Mais est-ce vraiment si réaliste ? On confond souvent réalisme et rationalisme. Le rationaliste a parfois tendance à être aveugle quant à ce qui n'est pas scientifique, à vouloir étouffer les sentiments, à nier le négatif ! Alors que le réaliste tient compte qu'en dehors d'une réalité tangible, il y a aussi des sentiments qui sont tout sauf rationnels, des intuitions qui viennent d'on ne sait où et quantité d'autres phénomènes non scientifiques qui nous entourent.



Comme nous l'avons déjà signalé, nous sommes tous plus ou moins une composante des comportements précités. Tout est une question de curseur !
Et il ne sera probablement pas situé au même niveau à l'âge de 15 ans, 20 ans, 40 ans ni même 60 ans. Nos comportements varient également en fonction de notre environnement, de nos humeurs, des gens qui nous entourent,...



Nous vous proposons donc d'envisager aussi le Comportement Holistique et Aligné.



Ce comportement se caractérise par une cohérence qui est le fruit d'un travail sur soi. «Connais-toi toi-même», disait l'Oracle de Delphes. Reconnaissons notre côté lumière comme notre côté ombre (C. Jung). Arrêtons de nous diaboliser ou «de nous la jouer».



En nous connaissant bien et en nous acceptant comme nous sommes, nous pourrons vivre sans avoir besoin de vouloir paraître parfaits, aimables, forts. Ce faisant, nous donnerons les mêmes permissions aux autres. Plus besoin de se comparer, car nous savons que chacun a ses forces et ses faiblesses dans des domaines différents. Acceptons que nous sommes des Êtres humains, imparfaits, parfois prévisibles et parfois imprévisibles. Et c'est d'ailleurs peut-être cela qui fait une partie de notre charme !



Acceptons aussi que le changement est éternel et imprévisible. Soyons donc prêts à nous adapter.



ICF - International Coach Federation
ICF - International Coach Federation
ICF - International Coach Federation
ICF - International Coach Federation
ICF - International Coach Federation
  


Siège social
Rue Joseph Desmet, 66
1332 Rixensart (Genval) - Belgique

Centre de formation
Rue Charlier, 1
1380 Lasne - Belgique

02 652 08 58 (+32 2 652 08 58)