FORMATION AU COACHING EN PRESENTIEL : Rentrées 21 septembre 2021 (groupe semaine) et 24 septembre 2021 (groupe weekend) (Infos et Inscription)

FORMATION AU COACHING ONLINE : Rentrée 12 octobre 2021 (Infos et Inscription)

Augmenter le champ de conscience en coaching


Conférence donné par Pierre-Jean De Jonghe pour ICF Belgique



Voir la vidéo dans la Chaîne Youtube de la Leading & Coaching Academy


La Conscience et la pleine Conscience sont des sujets qui intéressent de plus en plus de personnes.

Déjà avant notre ère, le sujet était connu, même s'il ne s'appelait pas ainsi.

Nous vous proposons une analyse d'une citation de l'empereur romain Marc Aurèle :
« Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé ;
et le courage de changer ce qui peut l'être ;
mais aussi, la sagesse de distinguer l'un de l'autre »

1/ La force de supporter ce qui ne peut être changé

Chacun s'accorde à accepter que le jour se lève et que la nuit tombe. Vous viendrait-il à l'idée de vouloir modifier pareil événement ? Certes non.

Pourtant, nous aimerions souvent que le monde corresponde à la vision que nous en avons, aux espoirs que nous formulons, aux désirs que nous avons pour nous-mêmes ou pour les autres. Convaincus que nous sommes de la justesse de nos pensées.

Cette énergie inutile, dépensée en illusions de toutes sortes, alimente nos colères, parfois nos peurs et obscurcit la clarté des richesses qui scintillent à nos côtés.

Nous pourrions économiser tant de force et éviter tant de déboires simplement en vivant avec ce qui est, plutôt que ce qui, selon nous, devrait être. S'accorder au temps permet de démasquer la beauté des saisons, lâcher prise sur le monde engendre des découvertes surprenantes.

2/ Le courage de changer ce qui peut l'être

« Vous savez, ce n'est pas à mon âge que je vais changer » me dit-une personne qui m'interrogeait sur le coaching.

Cette croyance, souvent citée comme une vérité décisive, ferme la porte à toute évolution. Le seul élément de notre vie sur lequel nous avons le pouvoir et le contrôle, c'est nous-mêmes. S'autoriser à devenir meilleur, plus juste, affiner notre savoir-être, développer davantage notre conscience intuitive requiert une certaine vaillance, mais se voit mille fois récompensé par ce nouvel état atteint : un être conscient de lui et des autres.

Combien de fois n'avons-nous pas pensé qu'il n'y avait rien à faire alors que, peut-être, en modifiant quelque peu notre comportement, cela aurait pu se réaliser ?

3/ La sagesse de distinguer l'un de l'autre

Lors d'une interview à un général qui portait sur sa brillante carrière, voici une question que posa un journaliste : « Mon général, comment avez-vous pu conquérir tant de territoires et remporter tant de batailles ? »

Et le Général répondit : « En sachant ce qui était à la portée de mes armées, à la hauteur de mes hommes et à la distance de mes canons. En différenciant la stratégie de mon orgueil, en écoutant mes officiers et en ménageant mes chevaux. Voilà ce qui est nécessaire d'apprendre pour mener à une victoire. Quant à la force, elle provient de mes doutes et à la confiance que je place en eux, c'est le discernement primordial et préalable à toute décision ».

Il est important de confronter notre point de vue à celui des autres, de chercher la contradiction afin d'affiner sa conscience de ce qui est possible ou non.

Dans la vie, nous n'arrêtons pas de prendre des décisions. Ces décisions sont basées sur des informations qui elles-mêmes sont filtrées par nos pensées, nos valeurs et nos croyances. Nous avons donc intérêt à ce que notre analyse soit juste, sans quoi, nous prendrons les mauvaises décisions.

Prenez-vous toujours vos décisions en pleine conscience ?

Ce message vous invite à y réfléchir.

ICF - International Coach Federation
ICF - International Coach Federation
ICF - International Coach Federation
ICF - International Coach Federation
ICF - International Coach Federation
  


Siège social

Rue Joseph Desmet, 66
1332 Rixensart (Genval) - Belgique

02 652 08 58 (+32 2 652 08 58)